Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 février 2013 4 28 /02 /février /2013 07:00
Repost 0
Published by Za - dans Handicap
commenter cet article
20 janvier 2013 7 20 /01 /janvier /2013 20:35

 

 

Chouette vidéo non ?

 

www.seewhatimsayingmovie.com

Repost 0
Published by Za - dans LSF
commenter cet article
13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 21:22

http://www.louhiboucaillou.com/img/logo.jpg?1353146032C'est l'histoire d'une maman qui m'a envoyé un mail à partir de mon blog pour me parler de son univers.

Un site internet avec des objets adaptés, pratiques ET design !

Voici quelques-uns de mes coups de coeur :

 

La couverture pour fauteuil / pousettes :

roller-plaid-copie-1.jpghttp://www.louhiboucaillou.com/333-thickbox/roller-plaid.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les extensions de robinet (ça sent le vécu ;) ):

lot-de-2-extensions-de-robinet-.jpg

 

Les différentes assiettes astucieuses :

Qui garde les aliments au chaud :

assiette-chauffante-.jpg

À rebords verticaux, anti-dérapante et inclinée :

assiette-anti-derapante-.jpg

 

Évolutive avec des super-rebords :

assiette-evolutive--copie-1.jpg

Enfin, le verre pas bête : large base pour la stabilité, fin pour la préhension et large en haut pour le nez ! Top !

le-1er-verre-d-apprentissage-lot-de-2-.jpg

 

Il y a d'autres produits sur le site... Bien entendu je ne les ai pas testé, c'est juste une bonne impression en les voyant ! J'espère qu'ils sont aussi bien qu'ils sont astucieux !

 

Voilà ! Si vous voulez aller y faire un tour, c'est par là :

http://www.louhiboucaillou.com/

Repost 0
Published by Za - dans Handicap
commenter cet article
7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 17:24

http://abcboum.net/files/2010/04/onglet-script.jpg

 

C'est une méthode créée au Québec, pour aider l'acquisition de l'écriture par les enfants qui ont des troubles particuliers (ou non!)

Elle est ludique et dynamique.


Voici le site officiel de cette méthode :

ABC Boum !

 

On trouve les informations suivantes sur le site :

  • ABC Boum! script c’est…
    • Un atelier de formation d’une journée destiné à toute personne qui désire supporter l’apprentissage de l’écriture manuelle des enfants entre 4 et 7 ans ou de ceux, parfois plus âgés, qui présentent des difficultés particulières. Cet atelier s’adresse principalement aux enseignants, ergothérapeutes, orthopédagogues, et psychomotriciens.
    • Une méthode ludique, dynamique et efficace.
    • Une méthode d’enseignement de la calligraphie constituée d’un ensemble de techniques pouvant être sélectionnées selon les besoins des enfants à qui l’on s’adresse.
  • ABC Boum! script ce n’est pas…
    • Un simple matériel à reproduire pour les gens qui n’ont pas suivi la journée de formation.
  • ABC Boum! script est…
    • Issu d’une l’approche découlant des théories de l’apprentissage moteur.
    • Influencé par la théorie de la gestion mentale de Antoine De La Garanderie.
    • Fondé sur la proposition démontrée à l’effet que  lors des apprentissages, l’utilisation de plus d’une porte d’entrées sensorielles facilite la mémorisation.
    • Une méthode utilisant un vocabulaire clair et des entrées visuelles qui permettent de distinguer plus facilement la direction des mouvements.
    • Basé sur le lien entre les intrants auditifs, le rythme et la planification motrice.
    • Basé sur le fait que le mouvement facilite l’engagement de l’élève dans son apprentissages et aide à  soutenir son attention.
  • ABC Boum! script s’adresse…
    • À l’ensemble des enfants qui débutent leur apprentissage de la calligraphie en lettres détachées, majuscules et minuscules et plus spécifiquement aux élèves qui éprouvent certaines difficultés.
    • Aux enfants qui présentent des maladresses motrices, un trouble d’acquisition de la coordination, une dyspraxie, des troubles moteurs associés à la dysphasie ou au trouble déficitaire de l’attention avec ou sans hyperactivité.
    • Aussi aux enfants qui présentent un trouble du spectre de l’autisme ou une déficience intellectuelle, mais parfois certaines adaptations sont nécessaires pour cette clientèle.
  • Les objectifs script d’ABC Boum! sont…
    • La motivation et le plaisir d’écrire
    • La formation des lettres et des chiffres avec un tracé adéquat
    • La prévention des inversions de lettres et de chiffres
    • Le respect de l’alignement et de la proportion des lettres
    • La fluidité de la calligraphie
    • La vitesse d’écriture
    • La capacité d’autocorrection

En France, des formations sont disponibles pour les ergothérapeutes, auprès de l'ANFE.


L'association d'Hector organise prochainement une formation ABC Boom, vous pouvez trouver les informations ici.


MamanBooh en parle ici.


Je pense que c'est une méthodes vraiment intéressante pour plusieurs types de handicaps, si vous avez l'occasion d'y participer, allez-y !

 

Un exemple :

abcboom

Repost 0
23 décembre 2012 7 23 /12 /décembre /2012 07:00

Un peu d'humour :

 

Repost 0
21 décembre 2012 5 21 /12 /décembre /2012 09:45

Voici un texte écrit par une maman de Charlie :

http://static.squarespace.com/static/5005bedd84ae929b3720c30f/t/50c1fb88e4b03a359fe614cf/1354890122778/charlie.jpg?format=500w

 

"Mon nom est Charlie, j'ai 4 ans. J'ai la chance d'avoir 2 mamans, cool n'est-ce pas? Je ne connais pas mon papa, mais il paraît qu'il est microscopique et qu'il nage très vite. Je ne comprends pas ce que cela veut dire, car j'ai une malformation au cerveau. J'ai donc une déficience intellectuelle et physique. Souvent, quand une de mes mamans dit à quelqu'un que je suis handicapée, elle se fait répondre que je fais pitié. J'ai donc décidé de vous parler un peu de ma vie pour que vous puissiez juger par vous-même si je fais réellement pitié ou non. Selon ma maman, je suis probablement celle qui a la vie la moins compliquée, qui vit le moins de soucis.


Le matin, je me réveille quand ça me tente, sans réveille-matin. Je suis toujours de bonne humeur et je ris très fort et m'esclaffe de bonheur quand ma maman arrive dans ma chambre pour venir me chercher. Je n'ai ensuite qu'à faire « mmmmm » pour que ma maman me donne mon yogourt préféré : du yogourt méditerrané au café. Elle y glisse apparemment ma première dose de médicaments de la journée (je fais de l'épilepsie), mais je ne m'en rends pas compte. Pendant que je mange mon yogourt, je m'exclame « dia! » et ma maman allume alors la télé pour que je puisse écouter mon émission préférée : Météomédia. On passe ensuite à Salut Bonjour où j'écoute encore la météo avec Anouk que j'adooooooore. Je ris et je tape des mains quand je la vois arriver à l'écran!


Peu de temps après, je pars pour la garderie où je joue avec mes amis toute la journée. Je vais dans une garderie privée (qui est vraiment super géniale!), car les deux CPE de ma région ne voulaient pas de moi...


Chaque semaine je vois plein de monde : mon orthophoniste avec qui je pratique des sons, mon ergothérapeute qui me fait jouer avec des tout petits jetons et essais de m'apprendre à tenir ma cuillère pour manger, ma physiothérapeute à l'occasion pour que j'apprenne à me déplacer. Je suis bien entourée!


Vers 16h30, une de mes mamans vient me chercher à la garderie. On retourne à la maison et j'ai très soif alors je vais dans le frigidaire chercher mon gobelet de lait au chocolat. Mes mamans savent que j'ai aussi très faim alors elles me donnent une collation pendant qu'elles préparent le souper.


Ensuite je peux continuer à faire ce que j'aime. Je joue avec mes nombreux jouets, surtout avec ceux qui font de la musique, et je vais aussi dans ma chambre écouter la seule musique que j'aime : le disque de berceuses de Clodine Desrochers! Je l'écoute sans cesse depuis ma naissance, ça me rassure quand il le faut, et ça me rend très heureuse.

Puis, c'est l'heure du bain. Je n'ai pas encore de salle de bain adaptée alors mes mamans me donnent mon bain en remplissant le fond de la douche. J'adore jouer avec un verre en plastique dans l'eau et me regarder ensuite dans le miroir à la sortie du bain.


Après le bain j'ai droit à un pudding au chocolat! En connaissez-vous beaucoup des enfants qui ont le droit de manger un pudding TOUS les soirs? Mes mamans y cachent mes médicaments, mais la plupart du temps je ne m'en rends pas compte. Je passe ensuite du temps collée sur une de mes mamans devant la météo. On rit, on fait des vocalises, on tape dans les mains, c'est amusant!


Mes médicaments font ensuite effet, et je vis un moment de grâce sublime, juste avant d'aller écouter mon aquarium musical pour m'endormir.


Ma vie à moi est remplie de petits bonheurs, tous les jours. Pas de tracas ni de soucis, je ne comprends pas ce que ces mots veulent dire!


Alors, est-ce que je fais vraiment pitié? Tout est une question de perspective... mais moi je dirais que ma vie est plutôt sympa!" 

 

Source : http://www.jesuisunemaman.com/blog/je-fais-pitie-moi-question-de-perspective

Repost 0
17 décembre 2012 1 17 /12 /décembre /2012 22:16

A voir !

Des infos ici : France 5, planète autisme

 

Repost 0
Published by Za - dans Handicap
commenter cet article
7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 15:42

L'an dernier, nous étions nombreux à avoir été séduits par la chouette vidéo de Pro Infirmis, cette année, ils en sortent une nouvelle, autour de l'infantilisation des personnes handicapées :

 

Celle de l'an dernier :

 

 

Repost 0
3 décembre 2012 1 03 /12 /décembre /2012 07:00

handicapees.jpg

Aujourd'hui, lundi 3 décembre, c'est la journée internationale pour les personnes handicapées, le saviez vous ?


A cette occasion, Lou et son papa nous offrent à tous un beau cadeau :

 

Vous avez aimé le clip de Lou ? Aidez les projets de la Fondation Lou !

 

Voici ce qu'on peut lire sur le site de l'ONU au sujet de cette journée (bienvenue chez les bisounours, mais bon, ça a le mérite d'exister alors...)

Comment célébrer cette journée :

  • Impliquer: La célébration de cette Journée offre la possibilité de faire participer toutes les communautés intéressées _ gouvernementales, non gouvernementales et secteur privé _ de réfléchir à des mesures incitatives et innovantes pour une meilleure application des normes et règles internationales relatives aux personnes handicapées. Les écoles, universités et institutions du même type peuvent apporter leur contribution propre, de façon à susciter parmi les parties concernées un plus grand intérêt et une prise de conscience des droits sociaux, culturels, civils et politiques que possèdent les personnes handicapées.
  • Organiser: Mettez sur pied des rencontres, des discussions publiques et des campagnes d’information à l’occasion de cette Journée, en mettant en avant les problèmes liés au handicap, les tendances et les moyens par lesquels les handicapés et leur famille s’efforcent de mener une vie autonome, d’obtenir des moyens de subsistance durables et une sécurité financière.
  • Célébrer: Prévoyez et organisez des représentations en tous lieux pour mettre à l’honneur et rendre hommage au rôle joué par les personnes handicapées dans la société où elles vivent et instaurez des débats et des dialogues sur la richesse et la diversité des compétences, des centres d’intérêt et des aspirations des personnes handicapées.
  • Agir: L’un des principaux objectifs de cette Journée est l’action concrète, qui fasse avancer l’application des normes et règles internationales relatives aux personnes handicapées et qui fasse progresser leur participation à la vie sociale et au développement, au même titre que les autres personnes. Les médias ont un rôle particulièrement important à jouer et peuvent concourir au succès de cette Journée _ et tout au long de l’année _ par une présentation adéquate des progrès et des obstacles dans la concrétisation de politiques, de programmes et de projets qui font une place aux problèmes de handicap, et pour sensibiliser le public aux contributions positives des personnes handicapées.
Repost 0
2 décembre 2012 7 02 /12 /décembre /2012 07:00

Parce que les classes bilingues sont encore trop rares, parce que la surmédicalisation de la surdité est toujours trop présente, je tenais à relayer cet article de Catherine Vella :

 

 

 

Il y a près de 300 ans, l’abbé de L’Epée a instauré une véritable éducation en langue des signes et nous a appris l’importance de constituer des groupes d’enfants Sourds pour la vitalité de la langue des signes et le développement de la langue de ces enfants. Il a été reconnu depuis internationalement comme le symbole de la naissance des Sourds.

Nous tenons à réaffirmer à l’occasion de la commémoration de sa naissance qu’un enfant sourd n’est handicapé ni de la parole ni de l’entendement, contrairement à ce que les « spécialistes » de la surdité affirment aujourd’hui !

Les enfants sourds entendent, avec leurs yeux, et s’expriment, parlent, avec leurs mains et cela avec autant de richesse et de facilité que le font les enfants entendant et s’exprimant dans une langue vocale. L’ensemble des associations et personnalités signataires de cette Charte affirment qu’une filière de soin par le son et totalement médicale porte atteinte de plus en plus gravement à la transmission de la LSF dans l’enfance Sourde.

Cela conduit à des désastres éducatifs et humains. La surdité n’est pas un problème de santé mais un problème de société. Nous constatons que seulement moins de 5% des enfants sourds scolarisés ont la LSF comme langue d’enseignement. La LSF est parfois présente dans les lieux d’éducation ou de rééducation mais le plus généralement de manière très réduite!

Nous saisissons dès maintenant toutes les instances habilitées à se prononcer sur cette situation ainsi que les divers médias et réseaux d’information afin de faire connaître les impasses qu’une telle organisation éducative produit en ce moment même.

Alors que la plupart des travaux, linguistiques, sociologiques et psychologiques, démontrent la nécessité pour l’enfant d’accéder le plus tôt possible à cette langue, la quasi totalité des enfants sourds ne peut toujours pas la rencontrer. L’orientation éducative actuelle a détruit les groupes d’enfants sourds en les plaçant seul en intégration dans leur école de quartier. Cela conduit à la fois à isoler ces enfants d’une relation enrichissante avec leurs pairs et à détruire par là même la vitalité de la LSF Or, si nous voulons que les enfants sourds accèdent au français écrit dans toute sa richesse littéraire, il est indispensable de constituer des groupes d’enfants signeurs parlant une LSF de grande qualité.

Ainsi, alors qu’a été très largement démontré combien la pratique précoce de la LSF favorisait le désir d’aller vers d’autres formes langagières orales ou écrites, nous assistons à la mise en œuvre de sa disparition effective. Au delà des discours, la législation actuelle en matière de « libre choix de communication » se révèle donc dans les faits inégalitaire et discriminatoire puisque ne mettant pas en place les véritables conditions d’accès à cette langue pour les familles et pour les enfants sourds eux-mêmes.

 

Nous refusons de nous taire devant une telle situation. Ceci concerne le processus d’humanisation, de socialisation de toute une génération d’enfants et nous interpelle tous au delà de la question de la surdité! La constitution de groupes d’enfants signants ainsi que la présence de professionnels sourds compétents auprès d’eux doivent être respectées et valorisées ainsi que l’ont déjà compris d’autres pays. En instituant cette dimension de groupe nous construisons effectivement le respect de la différence et non pas comme actuellement la mise en avant du déficit !

Pour que les enfants entendants puissent aussi apprendre cette langue, elle doit être vivante et donc parlée par des locuteurs signant réunis dans des groupes conséquents. Ceci permet de faire naître un nouveau regard sur ceux qui parlent autrement et qui par leurs différences langagières enrichissent tous ceux qui les rencontrent.

 

Nous en appelons donc à penser un véritable accueil de la différence et à construire une réelle éducation en langue des signes française au sein des dispositifs éducatifs de notre pays. Nous nous élevons contre une tentative infondée et injustifiée d’assimilation de la surdité à une maladie et des Sourds à des malades à soigner par le son et appelons les législateurs à ne pas céder à des lobbies impulsant ici indûment des perspectives sanitaires inappropriées.

 

Nous refusons la situation actuelle qui prive l’enfant sourd de la langue des signes vers laquelle il est attiré très précocement, langue qui lui est nécessaire pour prendre parole très tôt, s’instruire ainsi que tous les autres enfants et aller ensuite vers d’autres univers langagiers.

 

Nous demandons au plus vite :

Que des dispositifs de groupes conséquents d’enfants sourds bénéficiant d’un véritable enseignement en LSF se mettent réellement en place sur tout le territoire français.

Que tous les parents qui le souhaitent puissent recevoir gratuitement une formation en langue des signes française et que les enseignants Sourds bénéficient d’un véritable statut d’enseignant correspondant à leurs compétences.

Que des modalités d’accueil et d’éducation favorables aux langues signées et inspirées de ce qui existe déjà ailleurs s’inscrivent au plus vite dans le droit français.

Avec IVT, FNSF, APES, 2LPE et AFILS

1. Philippe Boyer (FNSF)

2. Emmanuelle Laborit (IVT)

3.Patrice Dalle (ANPES)

4. Hatice Asken (2LPE-BP)

5. Guylaine Paris (AFILS)

6. André Meynard (psychanalyste)

7. Catherine Vella (ANPES et 2LPE)

 

Chaque personne qui signe renforce notre mobilisation.

Si vous souhaitez signer la pétition : http://www.avaaz.org/fr/petition/Charte_LSF_pour_les_enfants_sourds/


Repost 0
Published by Za - dans LSF
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Za
  • Le blog de Za
  • : Autour des handicaps, de la langue des signes, communication alternative, ABA, ABAVB, méthode medek, éducation conductive et autres choses qui me passionnent...
  • Contact

Écris Ce Que Tu Cherches

pensées...

"La différence est la plus belle chose que nous ayons tous en commun..."

"Et puis, qu'est-ce que ça veut dire, différents? C'est de la foutaise, ton histoire de torchons et de serviettes... Ce qui empêche les gens de vivre ensemble, c'est leur connerie, pas leurs différences..." (Anna Gavalda, "Ensemble c'est tout")

Le fond du blog, que j'ai créé exprès mais qu'on ne voit pas vraiment : 

avatar